Haití: la ONU movilizará 2.600 policías y 2.370 soldados para brindar seguridad en las próximas elecciones

5

L’ONU mobilisera 2601 policiers et 2370 militaires pour assurer l’ordre lors des prochaines élections

A l’approche des élections, Haïti fait face à une situation incertaine qui pourrait déboucher sur de nouveaux troubles politiques, a affirmé le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki Moon, qui a présenté ce mardiau Conseil de sécurité son rapport semestriel sur la situation en Haïti.

Dans son rapport de 23 pages, le secrétaire general des Nations Unies présente un pays toujours instable. La situation est d’autant plus incertaine à l’approche des élections, a souligné le secrétaire general, qui dit craindre le pire.

La tenue prochaine de consultations électorales risque d’exacerber encore un environnement politique déjà instable au moment où la MINUSTAH poursuit sa consolidation, poursuit le secrétaire general qui affirmeavoir tenu compte dans son rapport des faits ayant marqué la situation socio-politique du pays durant ces six derniers mois.

M. Ban Ki Moon se dit interpellé par les difficultés appréciables dans la gestion de la logistique et de la sécurité des consultations électorales auxquels « le gouvernement haïtien se heurtera sans doute » – des difficultés qui, selon lui, sont la conséquence de la fragilité de la situation politique et de « la complexité probable de ces élections ».

Face aux risques posés par l’incertitude et face à une période électorale qui risque de se prolonger, le secrétaire general entend faire en sorte que la mission reste aussi mobile que possible.

En ce sens, l’ONU entend utiliser pleinement les effectifs autorisés de 2601 policiers, s’ajoutant au 2370 militaires, afin d’accroitre l’assistance opérationnelle accordée aux autorités haïtienne pour le maintien de l’ordre et la fourniture d’un soutien logistique et de sécurité durant les prochaines élections, lit-on dans le rapport.

Lors de la visite du Conseil de sécurité en janvier dernier, l’exécutif lui avait formulé le vœu de voir maintenir l’effectif actuel des troupes de la MINUSTAH à l’approche des élections.

Parallèlement, le rapport salue la détermination des membres du Conseil Electoral Provisoire (CEP) à organiser les élections. Ce sont des signes encourageants qui laissent croire que les dirigeants politiques haïtiens se sont engagés dans la bonne voie, a affirmé M. Ban Ki Moon, estimant toutefois qu’il est d’importance critique que le conseil électoral remplisse ses fonctions en toute indépendance et dans la plus grande transparence possible.

Notons que contrairement au traditionnel procès-verbal rendu public après les rencontres avec la Représentante du secrétaire general, sur la situation en Haïti, le Conseil de sécurité n’a rien dit concernant les points abordés avec Mme Honoré ce mardi 16 mars dans une rencontre tenue à huis clos. Le Conseil s’est contenté de publier un simple communiqué.C’est l’opacité totale.

Metropoli Haíti

También podría gustarte