Haití: candidatos a la presidencia empiezan a mostrar sus plataformas

14

Haïti-Elections : Des candidats à la présidence commencent à se dévoiler

Une liste de potentiels candidats à la présidence se dessine alors que plusieurs partis ont annoncé des primaires.

L’ancien ministre des affaires étrangères du gouvernement d’Evans Paul, Duly Brutus est le dernier, pour le moment, à venir allonger la liste. Il pourrait se retrouver sous la bannière de la Convention Unité démocratique (sigle créole Kid).

L’ancien premier ministre Laurent Lamothe (2012-2014), plus discret sur les réseaux sociaux depuis sa démission, mais qui ne manque pas de poster des petites photos de lui en compagnie par exemple de pêcheurs à La Gonâve, demeure l’un des présumés prétendants.

Le parti Fanmi Lavalas a désigné depuis près d’un an Maryse Narcisse comme sa candidate.

L’ancien journaliste Clarens Renois a affiché un « engagement citoyen » et pourrait être en course pour la magistrature suprême.

L’ex Premier Ministre Jean Max Bellerive (2009-2011) et Joanas Gué devraient en découdre lors des primaires annoncés au sein de la Plateforme Vérité de l’ancien président René Préval. Toutefois des problèmes de décharge pour certains prétendants pourraient pousser le parti à écarter certaines personnalités, dont Bellerive.

Des figures de la dernière présidentielle sont également pressenties. C’est le cas de Jude Célestin, dont le nom avait été cité par l’ancien sénateur Jean Hector Anacacis, et Jean Henry Ceant.

Le Mouvement patriotique dessalinien et populaire (Mopod) est en train de discuter autour de l’organisation de ses primaires. Un calendrier doit bientôt être publié, selon Jean André Victor, indiquant que la Plateforme n’a pas encore reçu de candidature. Pourtant, l’ex sénateur Samuel Madistin s’est déjà manifesté. Et la dirigeante du Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (Rdnp), Mirlande Manigat, est elle aussi pressentie.

Au sein de la plateforme Pitit Desalin, l’ancien sénateur Jean Charles Moise a déjà manifesté son intérêt et pourrait potentiellement représenter son parti à la présidentielle. Pitit Desalin entend procéder par primaire pour certains postes et par consensus dans les cas où il n’y a qu’un seul prétendant, selon ce qu’a fait savoir Assad Volcy.

L’Organisation du peuple en lutte (Opl) prévoit des primaires qui mettront aux prises son coordonnateur, Sauveur Pierre Etienne, l’ancien sénateur Edgar Leblanc et les sénateurs Francisco Delacruz et Anick Joseph.

Pour la Fusion des Sociaux démocrates, tout semble indiquer que c’est la coordonatrice du parti, Edmonde Supplice Beauzile, ancienne sénatrice du Centre, qui ira à la compétition présidentielle.

Les noms d’autres personnalités, comme le docteur Enold Buteau et l’animateur de radio Luckner Desir circulent également parmi les présidentiables.

Selon les déclarations du président du Conseil électoral provisoire, Pierre Louis Opont, il risque d’y avoir entre 60 et 70 candidats et candidates à la présidence.

Il faudra attendre le 20 mai, date de fermeture des inscriptions (qui dureront 9 jours), pour être fixé sur le nombre de concurrents à la présidentielle.

AlterPresse

También podría gustarte